jeudi, 16 février 2012

La sorcière de Beyne-Heusay

beyne-heusay

Il était une fois, à l’est de la Belgique, une commune nommée « Beyne-Heusay ».

La vie y était paisible et tranquille. Les habitants festoyaient souvent et aimaient partager de bons moments ensemble.

Ils étaient si heureux en petite communauté qu’ils ne souhaitaient pas rencontrer des personnes hors commune.

Un soir d’hiver frigorifiant, une étrangère arriva à Beyne-Heusay. Elle avait marché de nombreux kilomètres et était affamée. Elle frappa à la première porte qu’elle vit. C’était

chez la boulangère :

« - Dame, j’ai faim et froid, aide-moi ! », supplia l’étrangère.

La boulangère, très sceptique, demanda : « - Etes-vous une habitante de la commune ? »

« - Non, je ne suis pas d’ici… J’ai marché de nombreux kilomètres et je n’ai plus de force. »

« - Désolée mais je ne peux vous aider… ».

La boulangère referma sa porte aussitôt.

La pauvre étrangère alla frapper à une autre porte. C’était chez le boucher :

« - Homme, j’ai faim et froid, aide-moi ! », supplia l’étrangère.

Le boucher, très sceptique, demanda : « Etes-vous une habitante de la commune ? »

« - Non, je ne suis pas d’ici… J’ai marché de nombreux kilomètres et je n’ai plus de force. »

« - Désolé mais je ne peux vous aider…»

Le boucher referma sa porte aussitôt.

L’étrangère alla frapper chez l’épicier, chez le fleuriste, chez le pharmacien,… Mais en vain, personne ne l’aida. Ce que les habitants ne savaient pas, c’est que cette étrangère était une sorcière !

« - Personne n’a voulu m’aider ! Aucun habitant n’a eu pitié de moi ! Ma vengeance sera grande ! Journée d’hiver, tu resteras pendant dix ans ! »

Le sort était jeté et la colère de la sorcière était bien trop grande pour faire marche arrière !

Les jours suivants, la neige tombait toujours autant… Les semaines suivantes également… Les mois suivants aussi…

L’humeur festive des habitants s’effaçait de plus en plus… Les balades dans les champs, les soirées en plein air, les pique-niques, les barbecues,… Tout ceci n’était plus que de vieux souvenirs…

Le bourgmestre décida de réunir tous les habitants de la commune pour une grande réunion.

« - Habitants de Beyne-Heusay, ça ne peut plus continuer ainsi ! Cette étrangère, cette sorcière, nous a punis trop sévèrement ! Nous devons trouver une solution ! Réfléchissons ! »

beyne-heusayTout le monde se mit à réfléchir…

La boulangère proposa de quitter la commune mais aucun habitant n’avait envie de partir de sa maison… Le boucher proposa de creuser des galeries et vivre sous-terre mais aucun habitant n’était enchanté par cette idée…

Soudain, la petite voix fluette d’un enfant dit : « Moi, je sais ! On va faire un grand feu ! Il ne s’éteindra pas et durera pendant des jours et des jours ! Ainsi la neige fondra ! »

Les habitants décidèrent de tenter cette solution : ils firent un grand feu, un très grand feu, le plus grand feu du monde ! Et la neige commença à fondre… Les habitants manifestèrent leur joie.

« - Pas si vite les habitants de Beyne-Heusay ! », c’était la sorcière !

« - J’ai dit dix ans d’hiver et ça ne fait que 6 mois… Votre sanction n’est pas terminée ! »

Les habitants supplièrent la sorcière, promirent de ne plus être aussi égoïstes et de partager avec quiconque.

Les habitants et la sorcière firent alors un pacte : chaque année, la sorcière viendrait fin mars à Beyne-Heusay. Si les habitants avaient tenu leur promesse, elle chasserait l’hiver et le printemps pourrait venir à nouveau.

Depuis ce pacte, les habitants de Beyne-Heusay sont davantage chaleureux et altruistes. Chaque année, après la visite de la sorcière, les habitants de Beyne-Heusay réalisent un grand feu pour célébrer la fin de l’hiver et brûlent une macrâle en souvenir de cette aventure…

06:00 Publié dans Festivités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : beyne-heusay | |  Facebook | | |

Commentaires

Très belle légende !!
Merci Mario !

Écrit par : Vincent | vendredi, 17 février 2012

Les commentaires sont fermés.