jeudi, 23 février 2012

Comment rejoindre Beyne?

DSC_7797.JPGPhilippe de Queue-du-Bois a laissé un commentaire sur ce blog qui s'adresse aux autorités. Il pose un cas de figure bizarre. Comment rejoindre Beyne et vice versa alors que légalement le plus court chemin ne le permet pas?

Je vous propose ci-dessous le témoignage de Philippe qui est très explicite.

"Je voulais parler d'un problème dans la commune qui peut paraître dérisoire, mais qui moi me fait "bisquer". Voila, j'habite Queue-du-Bois. Et si je veux me rendre à Beyne, le plus court c'est de prendre la rue des Heids puis de remonter par la rue Gueufosse et la rue Joseph Leclercq. Sauf que... la rue des Heids est en circulation locale et que l'on risque donc de se prendre un pv! Si l'on veut respecter le code la route, il faut sortir de l'entité: Retinne puis Fléron ou Retinne puis Moulins. J'aimerais que les politiques y réfléchissent".

06:26 Publié dans Bizarre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : queue-du-bois, mobilité, rue des heids, beyne-heusay | |  Facebook | | |

Commentaires

J'habite rue des Heids depuis près de trente ans dans un virage à angle droit. Cette rue autrefois calme et paisible est devenue, surtout depuis les travaux d'aménagement de la chaussée, et malgré la signalisation comme voie locale, une véritable chaussée à voie rapide. Je ne compte plus les voitures ou pire encore les motos qui y circulent à toute allure (sans se soucier des piétons, des enfants qui se rendent à l'arrêt du bus ou à l'école à Moulin sous Fléron), qui prennent leur virage à la corde au risque d'accident, qui ne se soucient même pas des miroirs placés par la Commune dans les virages, indiquant un éventuel autre véhicule. J'ai moi-même des difficultés 'et parfois des reproches ("Faut pas faire cela, ma petite dame !!!") quand je fais avec une extrême prudence les manoeuvres afin de rentrer dans mon propre garage. Je m'étonne toujours qu'aucune accident grave ne soit arrivé à cet endroit à mon sens très dangereux quand la vitesse est inadaptée. Je vous remercie de m'avoir lu.

Écrit par : Hélène Danthine | dimanche, 18 mars 2012

Les commentaires sont fermés.