mardi, 03 avril 2012

Conseil communal du 2 avril 2012

DSC_8488.JPGLe conseil communal de ce mois-ci comportait beaucoup de points à discuter à l'ordre du jour. Il a duré plus de deux heures dans sa partie séance publique.

Si certains points énoncés étaient rapides et ne demandaient que le vote du conseil, d'autres nous ont valu à tous des débats participatifs.

On sent tout de même un vent d'élections communales à venir, pour octobre, où chacun, majorité et opposition, glisse avec humour un clin d'oeil sur sa présence ou non au lendemain du 14 octobre.

Les 5 premiers points sont passés calmement et naturellement (voir ordre du jour - cliquez). C'est le 6ème, les égoûts Trou du Renard et ailleurs dans la commune, qui a enclenché la participation de chacun dans des détails techniques dont personne ne savait répondre et c'était donc un assez long marathon.

On a longuement parlé du bassin et des égoûts nauséabonds des Moulins (cliquez). Des études techniques faites par l'AIDE expliquaient ce qu'il y avait lieu de faire. La conseillère Isabelle Berg (ECOLO) a souhaité à maintes reprises des explications que Serge Cappa n'a pas su donner. Le problème de ces égoûts est complexe, date de quelques temps déjà. Il a été rappelé que cela fonctionnait auparavant et que c'est, sans doute, un affaisement du terrain qui a bouché les canalisations. Les conseillers cherchaient des explications de comment résoudre le problème... "qui ne sent pas la rose" (chacun parlait avec des pincettes). Le débat était donc participatif et on semblait tourner en rond. Serge Cappa a invité à se rendre sur les lieux. A la question de savoir combien de temps pour résoudre le problème, il a été inévitable de dire que ce sera long. C'est du moins le point de vue du Bourgmestre alors que madame Berg penchait pour des solutions avancées par l'AIDE plus rapides. Le soucis de ces égoûts est que personne ne sait pour quelle raison ils sont bouchés et qu'il y a lieu d'investiguer afin de savoir y répondre convenablement. On a aussi parlé des égoûts rue Hubert Delfosse et ailleurs dans les communes. C'était un peu LE débat participatif de la soirée.

Le dossier de la Nationale 3 a retenu encore une fois l'attention. Les travaux de la phase 1 seront terminés en principe fin avril. Pour la rue Jean Jaurès et rue Joseph Leclercq, on garde définitivement les sens actuels. Des emplacements de parcage feront leur apparition pour palier aux deux qui disparaitront sur la N3 afin de dégager la visibilité au sortir de la rue Jean Jaurès. Et pour favoriser les commerces. C'est la bonne décision. Cette Grand Route a été pensée de la sorte pour ralentir le trafic (ce qui explique par exemple que les arrêts de bus sont sur la voie et non sur le côté).

On a parlé aussi des voies en circulation locale comme la rue des Heids (cliquez) qui relie Queue-du-Bois à Beyne. Savez-vous combien de véhicules y passent chaque jour? Entre 900 et 1000!!! La question se posait de savoir si on devait la garder en circulation locale. On attendrait la fin de tous les travaux pour y voir clair. La note d'humour des conseillers était qu'aucun ne la prenait. Ce qui n'est sans doute pas la vérité.

La suite des travaux de la N3? Ce serait fini pour fin 2013 (en principe). On a expliqué comment cela se déroulerait après la phase 1. Serge Cappa a spécifié que nous vivrons au jour le jour. Cela ne risque pas d'être amusant. Autant la place Dejardin que la N3 seront bloquées à un moment donné car les travaux à effectuer seront lourds.

Nous avons salué le nouvel éducateur de rue, David Dedoyard, en remplacement de Manu Savona malheureusement décédé.

On a soulevé d'autres questions, apparues grâce à ce blog (les caméras à Beyne, etc), qu'on a préféré débattre à huis clos.

Une tranche de rire a eu lieu lorsque les conseillers indépendants Dominque Zocaro et Fernand Romain ont remis une demande de pouvoir bénéficier de hauts-parleurs pour les élections.

Il était 22h15 au moins lorsque le huis clos a commencé.

14:05 Publié dans Vie politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : conseil communal, beyne-heusay | |  Facebook | | |

Commentaires

Est-ce que lors du conseil, une date a été avancée pour la suppression de la 2ème place de parking qui bouche le vue à la sortie de la rue Jean Jaurès ? La situation reste problématique et dangereuse.

Écrit par : Isa | mardi, 03 avril 2012

Une bête question :

Comment va-t-on supprimer lesdites places de parking ?
Prolonger le trottoir ? En faire des parterres ? Ou en rajoutant un second "bac à fleurs" aussi moche et "grossier" que le premier ?
Ce serait dommage, vu que sur l'aspect strictement "esthétique", c'était plutôt une réussite jusqu'ici...
Enfin, je trouve...

Écrit par : Vincent | mardi, 03 avril 2012

Un grand merci aux autorités communales d'avoir tenu compte de nos avis!!! Bien sûr, ils n'en on rien à f. de la dangerosité de la sortie de la rue Jean Jaurès!!! Puisque ces autorités ci n'ont pas daigné nous écouter, à nous d'en tirer les conclusions...

Écrit par : Breyer | mercredi, 04 avril 2012

Pour ce qui est des égouts de la rue Trou du Renard , l'égout passe sur mon terrain ainsi que sur 5 autres parcelles ,sur monterrain il se trouve a 8 metres de profondeur sur la derniere parcelle il est a plus de 15 metres ,lors d'un acte notarié monsieur Cappa annonce le début des travaux auplus tard début 2013 , le service des travaux est venu voir mon terrain ,je reclame les plan des égouts depuis 1995 , pas moyen de voir les plans ,je n'ai que les plans d'un projet de lotissements qui date de 1974 la canalisation est renseigner mais ne correspond pas a la réaliter ....

Écrit par : docquier | dimanche, 02 septembre 2012

Il y a quelques remarques que je lis dans ce rapport du C.C :
"...c'est, SANS DOUTE, un affaisement du terrain qui a bouché les canalisations..." Oui, ... sans doute .... ! Et plus loin : "...personne ne sait pour quelle raison ils sont bouchés ..."
Des égouts ne sont-ils accessibles d'aucune façon alors que cela "... fonctionnait auparavant..." afin de situer EXACTEMENT l'endroit et la réparation ???
"... des explications que Serge Cappa n'a pas su donner..."
"...On ATTENDRAIT la fin de tous les travaux pour y voir clair..." (çà c'est pour la rue des Heids, les travaux dont on parlait à ce moment sont terminés, mais aucune solution vraiment ni prévue ni appliquée).
"...Serge Cappa a spécifié que nous vivrons au jour le jour. ..."
"...La suite des travaux de la N3, ce SERAIT fini pour fin 2013 (EN PRINCIPE)...."
Qui donc a dit que "GOUVERNER C'EST PREVOIR" ?

Écrit par : Hélène Danthine | dimanche, 02 septembre 2012

Ceci me rappelle vaguement un "petit" problème devant lequel l'entrepreneur chargé de raccorder les égouts nouvellement installés chez moi, à ceux installés un an ou deux plus tôt, dans la rue. Le brave homme a perdu une semaine à CHERCHER, plan des travaux fournis par la Commune, en mains, l'endroit où il devait faire son raccordement.
Il a fallu faire appel à plusieurs spécialistes pour constater que les plans ayant été faits APRES les travaux dans la rue, n'étaient pas exacts !

Écrit par : Hélène Danthine | dimanche, 02 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.