mardi, 28 août 2012

Michelle Martin est libre!

michellemartin.jpgLa Cour de cassation a comme attendu rejeté les pourvois introduits contre la décision du Tribunal d’Application des Peines d’accorder une libération conditionnelle à Michelle Martin, l’ex-femme et complice de Marc Dutroux. Elle devrait sortir ce soir, même si on ne connaît pas les détails pratiques de sa libération effective.

Vos réactions? Ici ou sur le site de La Meuse (cliquez).

On en parlera sans doute en long et en large dans les journaux radio et télévisés de ce soir et sans doute aussi dans votre journal de demain.

J'ai un collègue qui s'occupe du blog de Malonne (cliquez).

Photo © DR

16:23 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : michelle martin | |  Facebook | | |

Commentaires

Ce qui me gêne, ce n'est pas que M.Martin soit libre. C'est la LOI ! la LOI est la même (en principe) pour tous !
Ce n'est pas aujourd'hui qu'il faut s'arracher les cheveux, c'était au moment de son procès. Mais voilà, en Belgique cette LOI qui permet de libérer un coupable au tiers de sa peine est mal faite. Il faut en rechercher les raisons beaucoup plus en amont. Pourquoi libère-t-on si facilement de tels prisonniers ? Tout simplement parce qu'ils libèrent de la place dans les cellules, parce que nos prisons sont surpeuplées, parce que nos geôliers ne savent plus où donner de la tête.
Mais qui surpeuple nos prisons ????
Le jour où nos dirigeants arrêteront d'accueillir à bras ouverts les déchets de tous les pays, qui dès leur arrivée (avec femmeS et enfantS) profitent de notre système pour voler, violer, tuer, tout en vivant aux crochets de la Sécu, des allocations familiales. Ce sont ceux-là même qui encombrent nos prisons. Je ne dis pas qu'il faut devenir absolument ségrégationnistes, mais tout simplement renvoyer les coupables de délits (aussi mineurs soient-ils) à la MOINDRE RECIDIVE, avec femme, famille, enfants dans leur pays d'origine, et tant pis pour eux si leurs prisons sont moins laxistes que les nôtres ! Fallait y penser plus tôt.

A ce moment, seulement, nous pourrons juger sainement les coupables de délits graves et les garder enfermés jusqu'à la fin de leur peine.
Pour M.Martin, ne me parlez pas de réinsertion ! Voyez donc comment elle a détourné l'argent qui aurait pu dédommager ses victimes, en refusant "l'héritage" de sa mère, au profit de ses enfants, alors qu'il se composait de biens qui lui appartenaient autrefois !

Écrit par : Hélène Danthine | mardi, 28 août 2012

Merci à Hélène Danthine pour ce commentaire bien dit et plein d'objectivité, je rejoins tout à fait son point de vue.
Amicalement.

Écrit par : JEANNE | mardi, 28 août 2012

Les commentaires sont fermés.