jeudi, 27 septembre 2012

Kevin de Beyne-Heusay se trouve en Grèce et témoigne de la crise

kevin leloux 2.jpg

kevin leloux 1.jpg

Kevin Leloux est un habitant de notre commune, Beyne-Heusay. Il est historien et se trouve actuellement en Grèce à Athènes. Des débordements ont eu lieu et Kevin le vit donc de l'intérieur. Pour le blog, il a accepté de me livrer son témoignage. Comment il se rend compte de l'austérité que subit la Grèce en ce moment. Ses impressions. Le texte qu'il m'a envoyé, je vous le livre tel quel car j'estimais qu'il n'était pas à résumer. C'est une tranche de vie de sa part, de l'un de notre commune, qui se retrouve dans un pays qui a très difficile à l'heure actuelle.

Allons faire un tour en Grèce en compagnie de Kevin:

"Γεια σας (Bonjour),

Je m’appelle Kevin, historien spécialisé en Histoire ancienne (histoire grecque) et je suis actuellement à Athènes car j’ai reçu une bourse pour pouvoir préparer mon doctorat. Je loge ici à l’Institut néerlandais d’Athènes (dont la directrice est Belge) qui se situe en plein dans le quartier touristique juste à côté du musée de l’Acropole. Je suis dans la capitale grecque depuis juillet (mais je suis revenu en Belgique une semaine en août afin de participer à un colloque) et j’y reste jusque décembre.

Je peux vous dire que dès mon arrivée, j’ai tout de suite ressenti les effets de la crise: échoppes fermées, affiches "ενοικιαζεται" (à louer) et "πωλειται" (à vendre) sur bon nombre de vitrines des magasins vides, voitures abandonnées (car l’essence est trop chère: 1,90€ le litre de sans plomb 95), bâtiments abandonnés, mendiants à tous les coins de rues, etc.

Il faut d’abord savoir que le coût de la vie est plus au moins comparable à celui en Belgique mais que le salaire moyen d’un Grec est de beaucoup inférieur au salaire moyen belge: un Grec gagne en moyenne 900€/mois (en travaillant 8h/j, cinq jours sur sept). On comprend tout de suite mieux que pour eux, payer un loyer et nourrir sa famille relève de l’exploit; sans compter qu’un Grec sur quatre est au chômage...

La crise a pour effet de supprimer la classe moyenne, il n’y a plus que les "pauvres" et les "riches" maintenant. Depuis le début de la crise, le gouvernement a déjà coupé deux fois dans les salaires et les Grecs gagnent maintenant la moitié moins qu’il y a trois ans. Cependant, un des gros problèmes de la crise grecque, c’est que le gouvernement n’a aucun plan de relance, il presse le peuple sans plan à long terme; et cette crise n’est pas prête de se terminer, croyez-moi! Mais les Grecs ont vécu dans un système totalement différent de celui que nous connaissons en Belgique, par exemple: ils n’ont pas de cadastres et ne comprennent pas qu’il doivent payer tous les ans des taxes alors qu’ils sont propriétaires, de même ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer pour emprunter leurs propres autoroutes, etc".

kevin leloux 3.jpg

"Serviette hygiénique normale; la serviette de Merkel".

"De plus, la Grèce est le lieu privilégié pour tous les immigrants (car premier pays de l’UE en venant de la Turquie): il y a en Grèce plus d’un million d’immigrants illégaux! Et les Grecs en ont marre, c’est pour cela que le parti Chrisi Avghi (Aube Dorée), le parti néo-nazi, rencontre un franc succès. Le gros problème en Grèce reste la corruption, après avoir discuté avec un autochtone (j’espère que J. Milquet ne m’en voudra pas), ce dernier m’a rapporté que celle-ci touchait tous les secteurs de la vie grecque, tout le système est corrompu. Mais il faut préciser que les Grecs cherchent à tout prix un responsable de cette crise, car pour eux, ils n’y sont absolument pour rien et inventent des théories farfelues: pour eux, Angela Merkel travaille pour la C.I.A., que les anciens membres du gouvernement ne sont pas vraiment des Grecs mais Juifs élevés aux USA donc se foutent totalement du peuple, etc (je n’invente rien!)".

kevin leloux 4.jpg

"Je me suis retrouvé tout à l’heure (26 septembre), par hasard en revenant d’une conférence à l’école française, au beau milieu de la manifestation contre l’austérité (contre une troisième coupe dans les salaires). Au moment où je suis passé, ils étaient calmes et ne faisaient que crier leurs revendications. Mais arrivé à l’Institut néerlandais, j’ai entendu deux grandes explosions et après avoir regardé les infos, j’ai vu que c’était une poubelle qui avait explosé et un cocktail Molotov lancé par les manifestants contre les policiers qui ont ensuite dû utiliser les gaz lacrymogènes. Mais tout s’est très vite calmé car deux heures après il n’y avait plus rien (si ce n’est les débris de verre des abris-bus qui avaient été vandalisés et les vapeurs des gaz lacrymogènes). Mais il ne faut surtout pas croire que c’est la guerre civile ici! Les médias donnent une fausse image de la Grèce! Ce genre de manifestation n’arrive que très rarement, et je peux dire que je me sens totalement en sécurité. C’est comme à Liège, il vaut mieux éviter certains quartiers le soir c’est tout. Rien de dramatique.

Enfin, moi qui étais venu en Grèce en tant que touriste il y a trois ans, je peux assurer que la vie a bien changé dans le pays qui reste le berceau de notre culture. Cependant je tiens à souligner un fait et non des moindres: l’hospitalité grecque n’est pas un mythe! En effet, tous les Grecs sont très (trop) sympathiques, ils se proposent immédiatement si tu as besoin d’aide, ils t’invitent à manger chez eux, t’offrent à boire volontiers le tout sans rien attendre en retour (mais je pense que c’est commun aux cultures méditerranéennes), quoi qu’il en soit, c’est très différent de ce que nous connaissons ici en Belgique...

Je vous écris ceci pour vous donner mon point de vue en tant que témoin sur place. En gros, même si je ne soutiens pas toujours leurs actions (grèves à répétitions, manifestations qui tournent mal, etc.), je comprends totalement les Grecs. L’Europe veut les presser comme des oranges, mais à force, il n’y a plus de jus. Mais une fois la crise passée, je suis certain que la Grèce sera encore un des pays les plus agréables au monde et surtout, pour un historien comme moi, le pays le plus riche d’un point de vue culturel.

C’était Kevin Leloux pour Beyne-Heusay News, bonsoir".

Photos © Kevin Leloux; DR

06:15 Publié dans Entrevues, Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : beyne-heusay, grèce, athènes, crise | |  Facebook | | |

vendredi, 07 septembre 2012

Grégory Goblet ne sera pas à The Voice 2

gregorygloblet3.jpgLe blog avait mis en avant la participation aux sélections de The Voice 2 de Grégory Goblet de Beyne-Heusay (cliquez).

Malheureusement, il n'ira pas plus loin. Je lui demande alors son témoignage sur cette aventure, s'il est déçu, s'il compte se représenter l'année prochaine le cas échéant. Voici sa réponse:

"Déçu, oui et non. Disons que je ne me suis pas assez préparé à cette audition, je l'ai faite sans exercices au préalable et me suis fait surprendre par l'audition car je n'étais pas au courant de certaines choses, comme la durée de 30 secondes etc, du à un manque de prise de connaissance du système. Donc pour l'année prochaine je ne pourrai faire que mieux, comme choisir un morceau qui conviendra mieux à ce type d'audition.. Donc déçu dans le sens ou je sais que je peux mieux faire et, étant chanteur, ne pas passer cette étape, est un peu frustrant. Mais des événement de ma vie privée me font dire que c'est pas plus mal de n'avoir pas été repris cette année, j'aurais eu du mal à tout combiner... Peut être un signe pour me dire que mon année sera 2013. Je regarderai avec grand intéret l'émission, mais sans avoir un petit pincement en me disant: J'aurais pu y être. Quoi qu'il en soit, je remercie toutes les personnes qui m'ont soutenu et qui ont cru en moi... Sans oublier ce blog et son auteur pour ces petits coups de pouce médiatiques. Je donne rendez vous à tous pour mes concerts avec mon groupe Picto. Tous les événements sont donc disponible sur notre page facebook au nom du groupe. A bientot...".

Page Facebook du groupe Picto (cliquez).

Photo © Grégory Goblet

06:25 Publié dans Entrevues, Musique, VIP | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grégory goblet, beyne-heusay, the voice | |  Facebook | | |

mardi, 31 juillet 2012

Nathalie Martens une peintre talentueuse à Beyne-Heusay

z nathalie martens 2.JPG

z nathalie martens 1.JPG(cliquez sur les photos de cet article pour les agrandir). Nous partons à la découverte d'une artiste-peintre de notre commune. Elle s'appelle Nathalie Martens et en trois questions, elle nous dévoile son talent.

  • Nathalie, vous êtes Beynoise d'origine? Cette passion pour la peinture vous l'avez depuis longtemps? NM: "Née à Liège, j'habite Beyne-Heusay depuis 17 ans. J'ai toujours aimé le dessin et j'ai découvert la peinture il y a dix ans mais cette passion est plus forte depuis un an où là j'ai vraiment trouvé mon style".
  • Vous avez déjà exposé? Et si non, vous comptez le faire? Comment sont appréciées vos toiles? NM: "Je n'ai encore jamais exposé et je compte bien le faire, chaque chose en son temps. Je suis consciente que ce que je fais ne peut pas être apprécié par tout le monde mais en général on aime beaucoups les couleurs, l'énergie et les mouvements de pinceau. J'aime que mes peintures dégagent de la curiosité, un sentiment, une émotion".
  • Quel est votre genre? Comment vous vient l'inspiration? C'est un travail quotidien, acharné? Vous êtes apaisée lorsque vous peignez? NM: "Ce que je peind est de l'abstrait, je pense tout d'abord aux couleurs, j'aime qu'elles soient lumineuses. Ensuite, je me laisse guider par mon instinct et les mains font le reste, je ne cherche pas à reproduire quelque chose. Je peind autant de fois que je le peux et toujours avec grand plaisir cela me détend énormément".

Photos © Nathalie Martens

z nathalie martens 3.JPG

06:40 Publié dans Entrevues, VIP | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nathalie martens, beyne-heusay, peinture, vip | |  Facebook | | |

mercredi, 25 juillet 2012

Miss Belgique 2013: Elodie Fautré de Beyne-Heusay arrête le concours

elodiefautre.jpg

Elodie Fautré est une jeune Beynoise. Et très jolie. Alors elle s'est inscrite au célèbre concours Miss Belgique 2013. Le parcours effectué était déjà prometteur et puis elle a décidé de se retirer. Voici en trois questions les raisons.

  • Tu participais au concours Miss Belgique 2013. Qu'est-ce qui t'y a poussé? De toi-même? Sur les conseils de quelqu'un? A quel stade étais-tu arrivée? EF: "Tout d abord Miss Belgique était pour moi un concours parmi d'autres et je n'y aurais jamais participé si mon père ne m'avait pas inscrite, il y croyait vraiment. Pour ne pas le décevoir, j'ai participé à la première manche qui était de se présenter a l'hôtel Crowne Plaza afin d'être sélectionnée parmi les Miss Province de Liège. Il y avait le passage devant le jury et ensuite le passage en maillot de bain. Ils reprenaient 20 candidates. Je n'y croyais pas du tout et pourtant j'ai été sélectionnée, pour le bonheur de mon père et de ma mère. Il y a eu alors la séance photos à Bruxelles à laquelle j'ai participé".
  • Tu nous apprends que tu t'es retirée du concours MB2013, quelles en sont les raisons? EF: "Après la séance de photos, je me suis rendue compte que je n'étais pas a fond dans le concours comme les autres participantes. Je n'étais pas prête à sacrifier mon travail pour ce concours. Prendre des congés sans savoir où cela me mènerait, peut-être nulle part... Personnellement, je préfère prendre des jours de congés pour en profiter avec mon copain ou mes amies...".
  • Maintenant que tu ne fais plus la course au titre, que vas-tu faire? Continuer ta vie et ton métier? T'inscrire à d'autres concours? Percer dans le monde de la mode, des média etc ou pas du tout? EF: "Je me suis retirée du concours et je compte bien continuer mon petit bout de chemin comme auparavant même si je reste ouverte à toutes propositions. Le monde des concours n'est pas pour moi...".

Photo © Elodie Fautré

06:35 Publié dans Concours, Entrevues, VIP | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : miss belgique, beyne-heusay, vip, elodie fautré | |  Facebook | | |

lundi, 23 juillet 2012

Grégory Goblet de Beyne-Heusay se présente à The Voice! Soutenez-le!

the voice,grégory goblet,beyne-heusay

the voice,grégory goblet,beyne-heusayGrégory Goblet habite Liège mais ses racines sont de Beyne-Heusay où ses grands-parents y habitent toujours. Il y a passé son enfance avant de se détacher du nid familial. Il est aussi musicien, chanteur, guitariste, auteur et compositeur. Il fait partie d'un groupe appelé "Picto" (cliquez lien MySpace) qui est venu l'année dernière à la fête de la Belle-Épine...

...et Grégory se lance cette année dans l'aventure de The Voice sur la Une pour la deuxième année. Il a besoin de votre soutien, de vos votes et de vos commentaires. Car le casting se passe aussi via l'internet. Il s'y présente sans trop se prendre la tête même si cela lui ferait plaisir d'y participer. La première édition lui avait bien plu car "ce concours est de bien meilleure qualité et avec une philosophie plus axée sur la musique et le talent que d'autres". Grégory se dit qu'il tente sa chance et que si cela ne lui réussira pas, il pourra alors voir The Voice 2 à la télévision sans le regret de ne pas avoir essayé.

Les votes via le net se feront jusque fin septembre. Alors cliquez et votez pour Grégory! Cet article sera mis en avant sur le blog de temps à autres jusqu'à la fin du casting.

Voici le lien direct du profil de Grégory Goblet sur le site de The Voice et c'est là que vous pourrez voter pour Grégory (cliquez). Partagez aussi cet article et invitez vos amis à voter pour lui.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Photos © Grégory Goblet

06:40 Publié dans Entrevues, Musique, VIP | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : the voice, grégory goblet, beyne-heusay | |  Facebook | | |

mardi, 10 juillet 2012

Premier single qui cartonne pour Mike Merola de Beyne-Heusay

mikemerola1.jpg

mikemerola2.jpgMike Merola (de son prénom Michael) est un jeune homme de Beyne-Heusay né en 1987. Il se lance cet été dans la musique avec son premier tube "This is your life". Ses parents sont Italiens et il habite donc notre commune. Depuis sa plus tendre enfance, il a toujours chanté, avec ses amis, sur un banc près de la maison communale, dans les mariages ou des karaoké dans les restaurants. Il travaille depuis comme assistant manager chez Saturn (Médiacité à Liège) et compte aussi se fiancer à "une fille formidable" dit-il.

C'est lors d'une rencontre avec une personne ayant travaillé à la RTBF qu'est née la genèse de sa toute nouvelle carrière de chanteur. Mike avait chanté à la cantine de son travail. Et cette personne l'a entendu, l'a contacté et a proposé à Mike quelques essais sur une composition et en studio. Ils étaient concluants et ils ont décidé de lancer une chanson pour l'été avec un bon beat, un bon refrain qu'on retient et un clip avec de chouettes filles, une belle voiture et un bateau.

Grâce à un producteur et des amis, le clip a été tourné sur la Meuse et dans une discothèque. Le single est en vente chez Saturn et le premier jour a été un succès. Il a aussi été diffusé sur la radio Equinoxe tandis que la vidéo a été vue quelques milliers de fois sur Youtube en quelques jours. C'est donc un rêve qui se réalise pour Mike Merola et grâce au travail laborieux de son producteur Stéphane Saint-Remy.

Voici la vidéo du single de Mike Merola "This is your life".

Rejoignez sa page Facebook Mike Merola (cliquez).

Photos © Mike Merola
Vidéo © Mike Merola 

06:15 Publié dans Entrevues, Musique, Vidéos, VIP | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : vip, mike merola, this is your life, beyne-heusay | |  Facebook | | |

jeudi, 07 juin 2012

Bellaire autrefois: un livre exceptionnel écrit par José Delhez

DSC_9143.JPG

Saviez-vous que, alors que Banneux n'existait pas encore, le sanctuaire de Notre-Dame de la Visitation de Bellaire rayonnait déjà, depuis plusieurs siècles sur toute une région?

A Bellaire, il y a un tel trésor. Pourquoi l'avoir caché?

Combien de gens savent qu'un tel sanctuaire existe? Pourquoi ne jamais avoir décrit cet endroit mystique?

Grandeur de Bellaire jadis... Décadence de Bellaire demain?

DSC_9145.JPG

José Delhez, collectionneur de Bellaire, vous propose un ouvrage exceptionnel publié à compte d'auteur chez Noir Dessin Production:

Bellaire autrefois. Le culte catholique depuis 1482.

Dix années de recherches lui ont été nécessaire pour sortir ce livre de 120 pages avec 280 photos couleurs qu'on ne trouve pas sur internet. Ce document lève un peu le voile sur les principaux évènements qui ont marqué l'histoire du culte et du village.

Jadis, Bellaire possédait un culte catholique rayonnant et bienveillant, une pietà miraculeuse adulée par les pélerins. Un village de pionniers dynamiques et laborieux.

De nos jours, le village sombre dans un culte catholique désuet et déboussolé, une chapelle qui va dans l'abîme de l'oubli, à la dérive.

José Delhez souhaite que cet ouvrage où il y a mis toute son énergie durant des années puisse contribuer à restaurer l'image et la splendeur de ce sanctuaire.

Vous découvrirez ci-dessous trois images qui font partie du livre et qui décrivent que le choeur de l'église de Bellaire a une position et une orientation unique entre l'ancienne Cathédrale Saint-Lambert de Liège... et Rome? Et qu'il est un point de convergence avec les églises de Jupille, Bois-de-Breux, Chênée, Romsée, Magnée, Soumagne, Melen, Evegnée, Cerexhe, Amercoeur, Saive, Beyne, Tignée, Fléron et la basilique de Chèvremont. Cela fait-il de Bellaire un endroit mystique?

(cliquez sur les trois images ci-dessous pour les agrandir)

Printsreen 01.jpg

Printsreen 02.jpg

Miracles 01.jpg

© Belair Pictures

N'hésitez pas à acquérir cet ouvrage (prix de vente 20€) directement à José Delhez. Le téléphone est le +32.4.362.96.18 et l'E-mail est belairpictures@skynet.be

Je n'en dis pas plus: un ouvrage exceptionnel!!!

Voici ma rencontre avec José Delhez.

DSC02214.JPG

06:15 Publié dans Cultes, Entrevues, VIP | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bellaire, autrefois, josé delhez, livre, église, notre-dame de la visitation | |  Facebook | | |

lundi, 16 avril 2012

Jean-Pierre Castaldi tourne avec le réalisateur liégeois Adrien François

Cet article est publié dans la nouvelle catégorie Artistes de Beyne-Heusay. Il prend sa genèse dans notre commune et ensuite sortira de nos terres (mais pas bien loin, Liège).

Dominique Zocaro de Queue-du-Bois est réalisateur et comédien. Comme il le dit: "par passion". Ce lundi matin, il m'a convié à une belle rencontre dans le quartier Outremeuse. Et c'est là que s'est présenté à moi Adrien François.

Adrien François, 21 ans, originaire de Malmedy, vit à Liège. Il est réalisateur cinéma et il est visiblement en train de se faire un nom.

Quelle est la relation entre les deux personnages? Une grande amitié et l'apparition, dans l'un des courts métrages d'Adrien François ("Huit de trèfle"), de notre caudisylvestrien Dominique Zocaro.

DSC_8601.JPG

Dominique Zocaro et Adrien François

En tant que réalisateur et auteur, la première oeuvre du jeune Liégeois a été "Tremens", un pilote de 32 minutes pour une série télé. Dans le générique, on y retrouve Julien Courbey et Stéphane Pauwels.

Il a aussi réalisé "Huit de trèfle", pilote long métrage, où il met en scène Jean-Luc Couchard, Monir Ait Hamou ("Les Barons") et aussi Dominique Zocaro.

Par après, Adrien a réalisé une capsule comédie "Les Coulisses" avec James Deano. Et aussi, "Le Couloir", court métrage partenaire avec le Kinépolis, avec Eric Godon, David Antoine et Thomas Ancora (voir vidéo ci-dessous).

DSC_8599.JPG

Adrien a terminé "Le Grand Casting", des capsules humoristiques, avec Jean-Pierre Castaldi et produit par Jeremy Urbain.

Des extraits de "Le Couloir" seront présentés à "La nuit sera courts", le vendredi 20 avril à 21h30, lors du 6è festival international du film policier de Liège qui se tiendra du 19 au 22 avril. Avec la présence de Jean-Pierre Castaldi, Thomas Ancora, David Antoine, Eric Godon et Jean-Luc Couchard. Le tout sera suivi d'une discussion avec la presse et le public.

Adrien a bien d'autres projets. Il est de plus en plus exhorté par la presse internationale et ses oeuvres ont été diffusées dans d'abondants festivals cinématographiques belges et étrangers. 

T (246).JPG

Adrien François et Jean-Pierre Castaldi © Frédéric Andrieu

"Le Couloir" réalisé par Adrien François © Adrien François

Pour un complément d'informations sur Adrien François, je vous invite vers son site officiel (cliquez).

mardi, 06 mars 2012

C'est Jean-Michel... De Beyne-Heusay hein!

jeanmichelLM.jpg

(pour une lecture plus facile, cliquez sur l'image ci-dessus)

Ce blog en parle depuis longtemps déjà (cliquez). Nous avons notre fameux Jean-Michel de Beyne-Heusay. La rédaction de La Meuse Liège se penche à son tour sur ce personnage comique dans la version papier en kiosque ce mardi 6 mars. Jean-Michel est passé dans les locaux de votre journal pour faire une entrevue. Vous pouvez la lire ci-dessus en cliquant sur l'image. Je l'avais fait également il y a peu sur ce blog. J'ai revu Jean-Michel hier au Vénitien à Beyne après qu'il se soit rendu à la rédaction. Il va bien et propose toujours sa capsule dominicale sur les ondes de Vivacité et l'émission "Les enfants de choeur". D'ailleurs, ce mercredi 7 mars, l'émission sera enregistrée dans les locaux RTBF de Médiarive. Jean-Michel y sera mais anonyme... comme toujours!

07:05 Publié dans Bizarre, Entrevues | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean-michel, vivacité, beyne-heusay, la meuse | |  Facebook | | |

mercredi, 08 février 2012

Entretien avec Jean-Michel de Beyne-Heusay

DSC_8229.JPG

DSC_8228.JPGEn exclusivité, le blog de Beyne-Heusay, dont vous êtes nombreux à visiter chaque jour, vous propose sa rencontre avec Jean-Michel de Beyne-Heusay.

Rendez-vous a été donné à Jean-Michel devant notre belle administration communale. Le froid intense nous a juste permis de faire deux photos. Ensuite, direction vers le Vénitien pour l'entretien.

Avant toute chose, rendez-vous ici pour lire tous les articles précédents concernant Jean-Michel (cliquez).

Jean-Michel de Beyne-Heusay c'est le rendez-vous hebdomadaire à la radio. Chaque dimanche, sur Vivacité, dans l'émission Les enfants de choeurs, de 9h à 10h30, il y a un sacré réveil matin avec des invités plein d'humour. Et on retrouve les beyneuseries que Jean-Michel se ravit de nous offrir. De par sa fonction, il tient à garder l'anonymat. C'est pour cela que les photos de cet article le montrent de dos devant notre commune. Oui c'est bien lui, il existe!

Les beyneuseries sont nées avec l'émission du dimanche sur Vivacité qui a deux années de diffusion. Jean-Michel avait la nostalgie des dimanches avec François Pirette à ses débuts et ses canulars. C'est ainsi que Vivacité a lancé Les enfants de choeurs. Et de proposer un répondeur ouvert aux auditeurs. De là, le personnage que vous connaissez tous, Jean-Michel, est né. Certes c'est un nom de scène. Hommage à Jean-Michel (Saive) et au meilleur ami de notre artiste qui est de la commune. Dès le départ, il souhaitait croquer la vie de la commune, la vie de tous les jours mais ne jamais se moquer. Des épisodes hebdomadaires pour monsieur tout le monde.

Jean-Michel commence à intéresser sérieusement Vivacité qui lui propose alors d'en faire une chronique régulière. Son inspiration il la puise dans son vécu. Il embellit un peu pour que le final donne une séquence d'un peu plus d'une minute sur antenne. Jean-Michel a toujours eu une âme humoristique. Dans sa jeunesse, il a fait beaucoup de théâtre. C'est vraiment le personnage qu'il nous propose chaque dimanche qu'il cherchait et qu'il lui fallait.

Beyne-Heusay est une grande source d'inspiration car comme il me dit, Liège, Seraing, Herstal, sont de très grandes villes. Plus on s'éloigne, plus c'est la campagne. Beyne-Heusay se situe à mi-chemin entre les deux. Les Beynois sont philosophes et peu stressés.

Jean-Michel unique? Pas certain. Une personne à Beyne fait croire à son épouse qu'il est le Jean-Michel de Beyne-Heusay. C'est dire quelle influence cela amène. Cependant, le mystère plane toujours et le secret est bien gardé. Rester dans l'ombre permet d'attiser cette curiosité de se demander qui est-il mais de ne jamais le savoir. Jean-Michel intéresse aussi le monde de l'édition.

Les séquences durent un peu plus d'une minute et suivent un schéma bien défini. Il suffit d'en écouter quelques unes pour s'en rendre compte. Et cela fonctionne. Les auditeurs, de toutes parts en Wallonie, s'intéressent à Jean-Michel et... à Beyne-Heusay. Vivacité reçoit du courrier sur le sujet et on se bidonne à lire comment les auditeurs écrivent le nom de la commune. Grâce à cela, elle devient une entité importante et l'émission plait même à notre Bourgmestre Serge Cappa (qui lui aussi a la fibre artistique). Vivacité n'a jamais eu à refuser telle ou telle autre idée de Jean-Michel. Chaque séquence a été acceptée. Rappelons-le: son humour est bon enfant et sans moquerie. Des tranches de vie sympathiques.

Et si cela amenait les gens de Wallonie à venir dans notre Valley? On se met à rêver que des cars entiers s'arrêtent chez nous. N'allons pas jusque là mais la curiosité à vouloir connaître notre Beyne-Heusay pourrait en décider certains à venir ici un dimanche dédié aux balades.

Et la suite? Jean-Michel souhaiterait que les studios de Vivacité passent... par Beyne-Heusay. Rien est encore décidé. Clair que cela se saura et je ne manquerai pas de le faire savoir. Jean-Michel rêve de plus de célébrité? Pas tout à fait, pour le moment cela lui convient. Jamais dire jamais. Il a le mérite de nous amuser chaque dimanche. Un rendez-vous que bon nombre de gens attendent. Il se plait dans cette entreprise. C'est tout bénéfice pour mettre en valeur notre entité. Nous en sommes fiers n'est-ce pas?

Je vous propose ci-dessous un de ses épisodes. Rendez-vous chaque dimanche matin sur Vivacité entre 9h et 10h30. L'émission s'appelle Les enfants de choeurs et donc vous y entendrez les beyneuseries de Jean-Michel.

08:05 Publié dans Bizarre, Entrevues, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : beyne-heusay, jean-michel, vivacité | |  Facebook | | |

mercredi, 11 janvier 2012

Ils ont vécu à Beyne-Heusay

agnese donato.jpgCeci est une nouvelle rubrique sur ce blog. Ils ont vécu à Beyne-Heusay et en sont partis. J'ai des centaines de visiteurs chaque jour (merci à vous) et parmi ceux-ci, des personnes qui ont vécu dans la commune, qui n'y sont plus mais qui peuvent prendre des nouvelles grâce au blog. Ces personnes m'ont déjà remerciées. Alors je leur ouvre une catégorie spéciale en leur posant quelques questions.

Je commence avec Agnese Donato qui faisait partie de notre commune et est retournée en Italie. Voici son entrevue.

Quand as-tu quitté Beyne-Heusay pour l'Italie? Tu as eu un pincement au coeur? Pour quelles raisons es-tu partie?
Agnese Donato: "J'ai quitté Beyne-Heusay le 20/07/1969 (sur le train pour l'Italie on avait les oreilles collées aux transistors pour écouter la descente de Apollo 11 sur la lune). Mon papa, qui était un mineur, après avoir eu un accident dans le charbonnage de Queue-du-Bois, a été pensioné à 47 ans et a pu réaliser son rêve et retourner dans son pays d'origine. J'avais à peine 15 ans et pleine  d'enthousiasme pour la nouvelle vie en Italie que je connaissais seulement pendant les vacances et à travers les récits de mes parents."

Que te manque-t-il de la commune? On te demanderait d'y revenir tu le ferais?
AD: "De la commune, je regrette le sens civique des Belges, l'ordre, la justice et l'équité sociale. Caractéristiques de l'époque, ainsi je voyais la Belgique de mes yeux à 15 ans. Valeurs qui faisaient défaut en Italie. De nos jours, en lisant les mauvaises humeurs sur ce blog et les groupes Facebook de Queue-du-Bois et de Bellaire, les choses ont changé et vous vous êtes au même niveau que mon Italie. Je m'amuse lorsque vous vous scandalisez pour les incivilités qui pour moi ne sont rien par rapport aux problèmes dans la péninsule. Revenir à BH? J'en ai marre de changer mais j'espère revenir bientôt. J'ai habité rue Derrière les Jardins à Queue-du-Bois."

Aimes-tu ce blog? Te rapproche-t-il de BH à travers ses informations?
AD: "J'aime beaucoup le blog, il me donne l'impression d'être parmi vous. Il me permet d'avoir des nouvelles du pays qui m'a accueilli. 'Mon pays' qui restera toujours dans mon coeur."

08:05 Publié dans Entrevues, Ils ont vécu à BH | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

samedi, 05 novembre 2011

Queue-du-Bois: Country Week-End les 5 et 6 novembre

Queue-du-Bois, weekend country, mucoviscidose

Le village de Queue-du-Bois vibrera le 5 et le 6 novembre prochain au son de la Country à la salle communale rue Emile Vandervelde 132A. Les fonds récoltés pendant cette fête seront versés en faveur de la mucoviscidose.

J'ai posé quelques questions à l'organisatrice de ce petit festival dans notre village. Elle s'appelle Josiane Callemin et habite, avec son mari, à Wandre.

Queue-du-bois, josiane callemin

Que proposera le week-end Country? Josiane Callemin: La fête se déroulera le samedi 5 novembre à 20h avec un groupe de Gand North Hill Country et le dimanche 6 novembre à 14h30 avec des artistes de Bellaire Kansas et Linda Jo. Cela dure 4h environs. On y danse. Possibilité de restauration et stand boissons. Une petite tombola est organisée.

Pourquoi au profit de la mucoviscidose? JC: Malheureusement, ma fille en est atteinte. J'oeuvre pour l'Association Muco à Bruxelles et tous les fonds de la soirée leur sont reversés. C'est une maladie génétique mortelle et est la plus courante en Europe. Nous faisons cela afin que les patients qui en sont atteints puissent accèder à des meilleurs soins. C'est une maladie mal-connue et sous-estimée.

C'est votre première expérience? La Country a du succès dans nos terres? JC: Nous avons déjà organisé quelques spectacles ailleurs depuis quelques années maintenant. La Country est fort demandée et nous pouvons donc espérer beaucoup de monde lors de cette fête à Queue-du-Bois.

Voyez toutes les photos et vidéo dans le compte-rendu de ces festivités en cliquant ici.

07:46 Publié dans Entrevues, Festivités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : queue-du-bois, rue émile vandervelde, country, fête | |  Facebook | | |

jeudi, 20 octobre 2011

Nos fleuristes se préparent pour la Toussaint (3)

DSC_7352.JPG

Troisième et dernier article sur les fleuristes de notre commune qui se préparent pour la Toussaint car il y en a trois. Pour rappel, à Queue-du-Bois, à Beyne-Heusay et celui de Bellaire ci-après.

Le fleuriste Depireux de Bellaire (Place Havart) est présent dans la commune depuis 1994. Comme celui de Queue-du-Bois, il perd un concurrent qui est Loos-Delhez, parti en pension cette année. Aussi la commande de chrysanthèmes pour la Toussaint pourrait être supérieure aux années précédentes. Tout dépendra de la demande à l'approche du 1er novembre.

Les travaux de la rue Emile Vandervelde à Bellaire ainsi que ceux rue du Couvent à Jupille lui ont porté préjudice pendant une année. Le bonheur est que ces derniers sont terminés ou en phase de l'être. L'anecdote veut que certains clients viennent de loin acheter des fleurs. Ce fleuriste offre le service de fleurir les tombes pour vous.

Voir article (1) sur les fleuristes (Le Mimosa à Queue-du-Bois).

Voir article (2) sur les fleuristes (Ixia à Beyne-Heusay).

Ceci termine le tour d'horizon des négociants en fleurs de nos villages. Je vous souhaite une bonne Toussaint.

14:20 Publié dans Commerces, Entreprises, Entrevues, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bellaire, beyne-heusay, queue-du-bois, fleuriste, toussaint | |  Facebook | | |

jeudi, 13 octobre 2011

Nos fleuristes se préparent pour la Toussaint (2)

beyne-heusay, fleuriste, toussaint

Le fleuriste Ixia et Pamela sa gérante se préparent aussi à la Toussaint. Elle est la seule sur la commune. Particularité cette année: les grands travaux sur la Nationale 3 ou la Grand Route. Comme dit précédemment, ils se font en deux phases et en deux années. Nous en sommes arrivés au terme ou presque de la première.

Pamela de Ixia est bien tombée pour le moment et cela ne change pas grand chose. Elle a commandé un peu moins de chrysanthèmes mais la première phase actuelle des travaux lui est bénéfique. C'est l'année prochaine que son magasin se retrouvera coincé. Elle se situe à l'angle de la Grand Route et de la place de la commune de Beyne-Heusay.

Voir article (1) sur les fleuristes (Le Mimosa à Queue-du-Bois).

Voir article (3) sur les fleuristes (Depireux à Bellaire).

12:00 Publié dans Commerces, Entreprises, Entrevues, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beyne-heusay, bellaire, queue-du-bois, fleuriste, toussaint | |  Facebook | | |

mercredi, 12 octobre 2011

Nos fleuristes se préparent pour la Toussaint

queue-du-bois, commerce, mimosa

Le mois d'octobre est déjà bien entamé et la Toussaint est proche. Les cimetières de notre commune seront joliment fleuris d'ici peu. Les fleuristes se préparent pour la fête de nos chers disparus. A Bellaire et à Queue-du-Bois, il y en avait trois. Il ne sont plus que deux, un dans chacun des deux villages.

queue-du-bois, fleuristeA Queue-du-Bois, la célèbre maison Loos-Delhez est partie en pension et le bâtiment servira sans doute pour des appartements.

C'est pour cela qu'à Queue-du-Bois, Isabelle et Le Mimosa (rue Emile Vandervelde) reste la seule. Elle ne peut pas encore dire si ses ventes sont meilleures qu'avant la fermeture de chez Loos-Delhez, il lui faudra faire la comparaison après un an. Elle explique que le marché des fleurs est un secteur périssable et qu'il est préférable d'être prudent dans les commandes car "c'est comme les fruits et les légumes". Lorsque je lui pose la question si maintenant elle commandera plus de chrysanthèmes, sa réponse est affirmative mais pas non plus en plus grosse quantité. Cette Toussaint sera pour elle un test pour les suivantes. Depuis plusieurs années, Isabelle a la passion de son métier même si elle admet qu'être fleuriste dans un village de campagne est différent qu'à la ville où les clients n'ont pas les même habitudes. Elle propose aussi d'aller fleurir les tombes pour vous.

Voir article (2) sur les fleuristes (Ixia à Beyne-Heusay).

Voir article (3) sur les fleuristes (Depireux à Bellaire).

07:00 Publié dans Commerces, Entreprises, Entrevues | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : queue-du-bois, bellaire, fleuristes, toussaint | |  Facebook | | |

dimanche, 02 octobre 2011

Le retour de l'été: le glacier de Queue-du-Bois est ravi

queue-du-bois,commerces,glacier,détente

Tous les glaciers du pays vous le diront: l'été 2011 a été pourri. Celui de Kohlen à Queue-du-Bois était du même tonneau... Lorsqu'en automne, le soleil est revenu...

Lire la suite

07:00 Publié dans Commerces, Entreprises, Entrevues, Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : queue-du-bois, commerces, glacier, détente | |  Facebook | | |