lundi, 30 juillet 2012

Que faire si on recueille un pigeon de concours?

DSC02650.JPG

Comme précédemment (cliquez), Mireille de Beyne-Heusay a recueilli ce dimanche un pigeon de concours égaré et blessé. Elle l'a mis à l'abri et m'a appelé. J'ai été au secours du pigeon à Beyne et je l'ai ramené au local colombophile de Queue-du-Bois. Vous verrez ci-dessous la suite du reportage. En fin d'article, vous aurez un numéro national à composer si vous êtes dans le cas.

P1140700.JPG

P1140704.JPG

Katia du local colombophile de Queue-du-Bois (ci-dessous) l'a pris en charge et lui a donné à manger et à boire. Le pigeon venait de Namur comme l'indique la bague.

P1140709.JPG

Pour les pigeons égarés belges, ci-dessous vous lisez le numéro à appeler. C'est le 055/33.72.82.

P1140711.JPG

06:00 Publié dans Perdu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pigeons, perdu, beyne-heusay, queue-du-bois | |  Facebook | | |

samedi, 23 juin 2012

Pigeons et frites

DSC02352.JPG

Je m'assieds sur un banc. Des frites sont à terre. Un pigeon arrive et mange les frites. Ensuite, plein de pigeons arrivent et mangent les frites. Que voulaient-ils? Que je leur apporte une mayonnaise?

06:15 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pigeons, beyne-heusay | |  Facebook | | |

mercredi, 30 mai 2012

Un pigeon de concours français se perd et est recueilli par Sandrine

DSC_9079.JPG

Sandrine, une habitante de Queue-du-Bois, a aperçu un pigeon dans sa cour. Ce dernier ne voulait désespérément pas s'envoler. La jeune femme l'a alors emmené chez elle, à la grande joie de ses enfants. Etait-il un pigeon des villes ou un pigeon de concours? Sandrine a donc remarqué qu'il avait deux bagues dont une avec une adresse. Que pouvait-elle faire? Amie avec moi, elle me téléphone et elle me donne l'adresse indiquée: Pecquencourt, une commune française située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. Ce n'est pas la porte à côté. Je dis à Sandrine que je vais me rendre au local colombophile du village afin de savoir quoi faire. La tenancière me dit alors que je dois lui apporter ce pigeon. Je vais donc chez Sandrine et je vois le pigeon (photo ci-dessus). Il m'a l'air grassouillet, pas trop peureux mais il ne désire pas voler. S'est-il perdu? A-t-il eu une blessure aux ailes? On le met dans une boîte après que les enfants lui aient dit au revoir. Et voilà que je me balade rue Emile Vandervelde avec un pigeon. J'arrive au local et on le met dans une cage avec de l'eau et de la nourriture. Les responsables colombophiles seront là ce jeudi soir 31 mai. J'irai aux nouvelles afin de comprendre si ce pigeon vient bien de France, s'il est blessé ou perdu et si le propriétaire récupérera son oiseau. Sandrine, une amie, et moi avons donc sauvé un pigeon de concours. Le sort nous réservera à chacun sans doute un cadeau pour cette bonne action.

14:45 Publié dans Perdu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : colombophile, pigeons, queue-du-bois, rue émile vandervelde | |  Facebook | | |

dimanche, 27 mai 2012

Les pigeons volent...

DSC_9017.JPG

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Un vendredi soir à Queue-du-Bois, au local colombophile, un camion arrive et charge les paniers qui contiennent les pigeons voyageurs. C'est tout un sport la colombophilie et souvenez-vous du Vi Bleu dessiné par François Walthéry. Ils s'envoleront donc au matin. Ici la photo vous montre le chargement et vous avez même un beau croissant de lune dans la rue Emile Vandervelde.

06:00 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colombophile, pigeons, queue-du-bois, rue émile vandervelde | |  Facebook | | |